Devenir l'Architecte de Sa Vie avec la Gestalt-thérapie

Site de Catherine LOURY dite ILIONA, Gestalt thérapeute
Membre Titulaire retraitée de la Société Française de Gestalt (SFG)

Photographie dite"thérapeutique" et développement personnel, dans une perspective gestaltiste

"Gestalt approach of Therapeutic Photography"

"The camera is an instrument that teaches people how to see without a camera" "L'appareil photo est un instrument qui apprend aux gens comment voir sans appareil photo " Dorothea Lange

A la recherche de la "bonne forme" (1)...

De quoi s'agit-il ?

"...therapeutic photography is the process by which the act of making a photographic image is the therapy itself with or without a therapist involved at any stage of the process" The Preconscious Eye - Craig Tanner definition.

Cette définition est aussi valable en "développement personnel", dans la mesure ou tout stage de développement personnel contient implicitementune fonction dite thérapeutique, à savoir de croissance du bien être. Ce travail s'apparente à celui du Niveau 1 - rubrique atelier de mon site de photographe.

Que l'on soit photographe ou néophyte, la manière de "prendre une photo" en dit long sur notre façon de nous mettre en relation avec notre environnement, notre manière d'être au monde !

Dans une perspective gestaltiste, la « photographie thérapeutique » est un dispositif de travail sur soi où l’acte de la prise de vues photographiques par le patient en thérapie/le client en développement personnel, est en lui même un processus d'évolution et de croissance, avec le thérapeute/conseiller engagé à toutes les étapes de ce processus. C'est la démarche de prise de vues, en présence non directive de l'accompagnant, et l'analyse de ce processus (modalités de contact) qui conditionne l’évolution et le développement de la personne qui consulte.

Le processus de contact à l'aide de tout appareil prenant des photos, y compris un smartphone (2), est une métaphore du processus de contact de la personne. Qu'est ce qui se dit ici et maintenant de notre attitude habituelle de "faire contact" dans la manière dont nous prenons des photos ? C'est à partir de ce questionnement, du "comment ce qui est fait est fait", que s'ouvrent alors des possibilités d'évolution.

En experimentant par tatonnements une nouvelle manière de "prendre" des photos, impliquant le corps et tous ses sens - pas seulement visuel, la personne acccède à une forme de contact qui lui est propre - sa "bonne forme". L'harmonie dégagée par le cadrage et la compostion de l'image, expression du processus vécu, est toujours une surprise pour la personne, qu'elle ait ou non une pratique de la photographie. Seul aléa, la capacité de l'appareil en position automatique à mesurer la lumière.

Lors de cet accompagnement, il peut aussi m'arriver de photographier la personne en train de faire des photos afin qu'elle puisse ensuite se regarder et voir "comment ce qu’elle fait, est fait" : hésitation, repli inhibiteur, évitement, précipitation, prise de vues frénétiques, etc... autant d'attitudes qui perturbent le déroulement de l'expérience (cycle du contact) en empêchant un engagement sain dans l'action, source de satisfaction. Ce qui est en premier plan (figure) et analysé phénoménologiquement, c'est la dynamique engendrée par l'expérience lors des prises de vues, la qualité du lien instauré à cette occasion et, à partir des sensations éprouvées, des émotions contactées, la co-construction du Sens autour de l'expérience et l'expression symbolique des images réalisées.

Dans quel but utiliser un appareil photo ?

L’utilisation d’un appareil photo en développement personnel (3), s’adresse donc à toute personne souhaitent améliorer sa manière d’être en relation avec elle même et avec son environnement. L’appareil photo crée une zone tampon ou buffer, une limite entre soi et l’environnement ; grâce à une meilleure gestion de ses ressentis, de ses émotions de son langage corporel, l’expérience de ce processus va permettre à la personne d’expérimenter une bonne distance dans la présence à elle-même, à l'autre, à son environnement et de développer ses capacités à vivre à la frontière entre son monde intérieur et le monde extérieur et à mieux s’investir dans sa vie.

(1) Psychologie de la forme (Gestalttheorie) - La loi de la bonne forme : loi principale dont les autres découlent : un ensemble de parties informe (comme des groupements aléatoires de points) tend à être perçu d'abord (automatiquement) comme une forme, cette forme se veut simple, symétrique, stable, en somme une bonne forme. Source Wikipedia

(2) A l'heure actuelle, avec la généralisation de l'utilisation des smartphones et des appareils photos compact sans viseur, il est aussi interessant d'observer le processus de contact d'une personne prenant des photos avec ce type d'outil et donc visant sur un écran et non au travers d'un viseur.

(3) Approche très courante en psychothérapie et en art thérapie dans les pays anglo-saxons mais plutôt mal accueillie en France, que j'ai très peu utilisé dans le cadre d'une psychothérapie et que je n'ai l'utilise jusqu'à présent en France qu'en développement personnel. En cours de réflexion, un cycle de formation en 2017 pour les gestaltistes interessés.

Publication :

Newsletter de l'EAGT (European Association for Gestalt Therapy) : "De mon engagement de photographe à celui de Gestalt thérapeute/From the commitment of being a photographer to the one of being a Gestalt-therapist"

Un peu de théorie... :

Cette approche a aussi été présentée en France en 2014 :

Description de la démarche en français

  • Collégiales du Collège Européen de Gestalt-thérapie (CEGT) le 17, 18 et 19 janvier 2014 à Nantes, sur le thème "Histoire(s) de confiance". J'y ai animé le dimanche matin un atelier expérientiel intitulé "Le Kairos de l'émergence de la Confiance".
  • Journées d'Etudes de la Société Française de Gestalt (SFG) les 15 et 16 mars 2014 à Sant Jacut de la Mer (Côtes d'Armor) sur le thème de "L'engagement". J'y ai animé le dimanche un atelier expérientiel intitulé "Engagement dans l'instant et ajustement créatif".

Biographie d'Iliona, auteur photographe